Appelle-moi par ton nom d’André Aciman

call meby

L’auteur

Né en 1951 en Egypte, André Aciman est un écrivain américain d’origine italo-turque.

Il possède un doctorat en littérature comparée obtenu à Harvard et a commencé sa carrière comme critique littéraire au New Yorker.

En 2007, il publie un livre intitulé « Plus tard ou jamais » (Call me by your name), rebaptisé plus tard par « Appelle-moi par ton nom ». Ce livre a été adapté au cinéma par James Ivory en 2017.

L’adaptation cinématographique, avec Timothée Chalamet et Armie Hammer comme acteurs principaux,  a remporté un grand succès et de nombreux prix comme celui du « Meilleur scénario original » au Bafta Awards ou encore du « Film de l’année » et « Meilleur performance de l’année » pour Timothée Chalamet lors des Dorian Awards.

Ses romans sont les suivants:

  • Call Me by Your Name (2007)
  • Eight White Nights (2010)
  • Harvard Square (2013)
  • Enigma Variations (2017)

Résumé

Elio Perlman se souvient de l’été de ses 17 ans, à la fin des années quatre-vingt. Comme tous les ans, ses parents accueillent dans leur maison sur la côte italienne un jeune universitaire censé assister le père d’Elio, éminent professeur de littérature. Cette année l’invité sera Oliver, dont le charme et l’intelligence sautent aux yeux de tous. Au fil des jours qui passent au bord de la piscine, sur le court de tennis et à table où l’on se laisse aller à des joutes verbales enflammées, Elio se sent de plus en plus attiré par Oliver, tout en séduisant Marzia, la voisine. L’adolescent et le jeune professeur de philosophie s’apprivoisent et se fuient tour à tour, puis la confusion cède la place au désir et à la passion. Quand l’été se termine, Oliver repart aux États-Unis, et le père d’Elio lui fait savoir qu’il est loin de désapprouver cette relation singulière…

Quinze ans plus tard, Elio rend visite à Oliver en Nouvelle-Angleterre. Il est nerveux à l’idée de rencontrer la femme et les enfants de ce dernier, mais les deux hommes comprennent finalement que la mémoire transforme tout, même l’histoire d’un premier grand amour. Quelques années plus tard, ils se rendent ensemble à la maison en Italie où ils se sont aimés et évoquent la mémoire du père d’Elio, décédé depuis (Résumé de l’éditeur).

Mon avis: 4.5/5

L’auteur nous livre un récit bouleversant, sensible et poétique. Il a réussi à nous faire ressentir et vivre l’histoire de ces deux personnages à travers ses yeux. L’éveil aux sentiments amoureux est subliment décrit avec une élégance rare.

L’écriture est sensuelle et vivante malgré quelques longueurs dans les descriptions et des passages superflus.

La nostalgie est très présente, contagieuse mais pas malheureuse. La fin est différente du film mais je pense que cela donne un supplément d’âme au roman.

« (…) regarde-moi dans les yeux comme tu le faisais alors, soutiens mon regard, et appelle-moi par ton nom. »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s