Quand je serai grand, je serai Nana Mouskouri de David Lelait-Helo

nana

L’auteur

Né en 1971 à Orléans, David Lelait-Helo possède un doctorat de littérature et civilisation hispaniques. Il a longtemps enseigné l’espagnol avant de se consacrer pleinement à l’écriture.

L’auteur aime écrire sur les femmes et a publié de nombreux portraits de femmes aux destins brisés comme Romy Schneider, Edith Piaf ou Barbara par exemple.

En 2006, il publie un roman autobiographique « Poussière d’homme » dans lequel il parle de la disparition de son compagnon. Ce livre connaîtra une seconde vie puisqu’il recevra un prix en 2013 et se hissera aux premières places des ventes de nombreuses librairies la même année.

Dernièrement, en septembre 2018, David Lelait-Helo a écrit un livre illustré avec son amie Line Renaud intitulé « Line Renaud: Mes années Las Vegas »

Résumé de l’éditeur

Une voix, des lunettes : une révélation. Milou a 13 ans lorsqu’il abandonne une idole, un monstre orange du nom de Casimir, pour une autre, chanteuse, grecque et mondialement connue. Quand il sera grand, c’est décidé, il sera Nana Mouskouri. Ce n’est pas un métier, évidemment : c’est un destin.

Un rêve qu’un petit garçon à la bouille ronde, déjà différent des autres, décidera de poursuivre contre vents et marées. L’amour en héritage. La liberté en bandoulière.

Mon avis: 4/5

J’ai découvert David Lelait-Helo grâce à son roman « Poussière d’homme » qui est un sublime hommage à son compagnon disparu. L’auteur a également publié de nombreuses biographies notamment sur Maria Callas, Edith Piaf ou encore Barbara.

Dans son dernier livre, David Lelait-Helo nous raconte avec une grande sensibilité l’histoire de Milou mais aussi la sienne. En effet, l’écrivain se livre et se dévoile au fil des pages. Il témoigne aussi d’un incroyable désir de vivre.

Le récit est d’une grande profondeur mais l’auteur reste toujours pudique.

L’émotion est omniprésente, tantôt douce tantôt plus amère.

J’apprécie énormément le style de l’auteur et la manière si particulière dont il utilise les mots. Ils peuvent être lumineux ou sombres mais restent toujours poétiques.

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s