Soif d’Amélie Nothomb

soif

Résumé de l’éditeur

Pour éprouver la soif, il faut être vivant. »

« On n’apprend des vérités si fortes qu’en ayant soif, qu’en éprouvant l’amour et en mourant : trois activités qui nécessitent un corps. » Avec sa plume inimitable, Amélie Nothomb donne voix et corps à Jésus Christ, quelques heures avant la crucifixion. Elle nous fait rencontrer un Christ ô combien humain et incarné, qui monte avec résignation au sommet du Golgotha. Aucun défi littéraire n’arrête l’imagination puissante et fulgurante d’Amélie Nothomb, qui livre ici un de ses textes les plus intimes.

Mon avis: 5/5

Ce nouveau roman est étonnant par le choix du sujet et éblouissant par la manière dont il est traité.

Après ma déception de ses deux derniers romans, j’ai été agréablement surprise par ce livre. Il faut une incroyable maturité pour réécrire la Passion dans une version totalement humaniste. Jésus a choisi les hommes et se révolte face à Dieu.

La soif est une quête inlassable de sens, dans la religion, les arts ou l’amour par exemple. Mais celle-ci peut être aussi le pardon que Jésus donnera et s’accordera.

Amelie Nothomb parle également de la notion et du rapport au corps.

Dans plusieurs interviews, l’auteur nous dit que « Soif » est le livre de sa vie. Effectivement, bien que le thème soit universel, il est éminemment personnel.

Ce livre est présent dans la première sélection du Goncourt de cette année.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s