Stranger Things

“Stranger Things : Darkness on the Edge of Town”, Black-out sur la ville qui ne dort jamais

stranger things

Inutile de présenter « Stranger Things », série emblématique de Netflix avec entre autres Winona Ryder, David Harbour et Millie Bobby Brown dans les rôles principaux et qui compte actuellement trois saisons.

Les livres dérivés de la série explorent des histoires parallèles permettant de mettre en lumière le passé et l’histoire d’un personnage parfois secondaire. Ceux-ci sont une mine d’or pour les fans de la série qui pourront comprendre les nombreuses références distillées dans les livres, mais ils sont également accessibles aux profanes qui souhaitent lire un roman policier ou un thriller.

Ici, il s’agit du second livre issu de la série après « Stranger Things : Suspicious Minds » de Gwenda Bond qui se focalisait sur la vie de Terry Ives, la mère d’Onze. Ce nouveau livre, indépendant du premier, se concentre sur le personnage de Jim Hopper, chef de la police d’Hawkins.

L’histoire commence exactement le 26 décembre 1984 après l’adoption d’Elfe (Onze/Jane) par Jim Hopper et se situe entre les saisons 2 et 3 de la série. La jeune fille souhaite en apprendre plus sur son père adoptif et lui pose plusieurs questions comme, par exemple, les raisons qui l’ont poussé à entrer dans la police.

Après une réponse banale, Jim est conscient que le fait de partager ses souvenirs avec Elfe contribuerait à renforcer les liens qui se tissent peu à peu entre eux. Il décide alors d’entrer dans les détails et sort une boîte similaire à celle de Pandore qui contient les éléments d’une enquête à New-York. Nous partons donc pour un voyage dans les années 70. Marié à Diane depuis 1969, Jim Hopper est l’heureux père d’une petite Sarah. Quelques années plus tard, la famille décide de découvrir de plus vastes horizons que ceux de l’Indiana et déménage à New-York. Les compétences militaires de Jim ainsi que ses trois années de bons et loyaux services au commissariat de Hawkins et les distinctions reçues lui permirent d’obtenir rapidement une place au sein du programme accéléré de la police de New-York.

Bientôt, la police est confrontée à une série de meurtres étranges et ritualisés. En effet, des entailles représentant une étoile à cinq branches sont réalisées sur les corps et des cartes sont laissées sur les lieux des crimes. Jim Hopper s’investit beaucoup dans l’enquête et lorsque celle-ci lui est retirée, il décide de la continuer en secret et d’infiltrer un gang. De plus, cette affaire s’annonce plus difficile lorsqu’une panne de courant plonge toute la ville dans le noir.

Ce livre alterne donc entre deux périodes : la fin des années 70 et le début des années 80. L’enquête est interrompue par des passages du quotidien et des questions d’Elfe sur l’affaire. Ces pages permettent de résumer ou de se concentrer sur des moments importants, mais également d’être témoins de moments attendrissants entre Elfe et Jim.

Néanmoins, l’essentiel de l’histoire porte sur cette enquête au cœur d’un gang qui n’apporte rien de nouveau au genre policier et qui comporte de nombreux clichés. Ici, le côté fantastique de la série avec les influences des œuvres de H.P. Lovecraft, John Carpenter ou encore Stephen King n’est absolument pas présent et manque cruellement.
Toutefois, l’atmosphère des années 70 est bien retranscrite et les nombreuses références aux films, livres et musiques de l’époque sont intéressantes.

Retrouvez également cet article sur le site du Suricate Magazine 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s