Un bonheur que je ne souhaite à personne de Samuel Le Bihan

le bihan

Né en 1965, Samuel Le Bihan est surtout connu pour sa carrière d’acteur et ses rôles dans les films « Vénus Beauté (institut) », « La Pacte des loups » ou plus récemment dans la série « Alex Hugo ».

Pour son premier roman, Samuel Le Bihan a souhaité traiter d’un sujet sensible et personnel : l’autisme, dont sa fille, Angia, née en 2011, est atteinte.
Non, il ne s’agit pas d’une énième célébrité qui se confie sur sa vie et ses aléas pour récolter popularité, reconnaissance ou regain de gloire. Ce livre n’est pas autobiographique puisqu’il ne parle pas du combat de l’acteur mais nous ressentons évidemment qu’il est fortement inspiré de son parcours. Dans ce roman, nous suivons Laura, maman dévouée, qui s’occupe seule de ses deux garçons : Ben, adolescent et César, autiste âgé de 7 ans.

Laura est une héroïne actuelle qui se bat quotidiennement pour garder intact le fragile édifice qu’elle a construit. En plus de son métier, elle doit jongler entre les visites chez différents spécialistes (orthophoniste, kinésithérapeute, ergothérapeute,…) pour César, la crise d’adolescence de Ben et l’association qu’elle a créée pour aider les parents d’enfants différents. Un rythme effréné pour cette maman célibataire qui a mis sa vie personnelle et amoureuse entre parenthèses.

Elle est également confrontée à plusieurs obstacles, notamment lorsque l’aide d’une Auxiliaire de Vie Scolaire (AVS) est refusée et que cette décision met en péril la rentrée scolaire de César. Laura doit régulièrement pallier les manques et défaillances de l’Etat pour ces enfants « oubliés ». Mais ce livre traite aussi du regard des autres avec plusieurs histoires qui feront écho chez de nombreux parents ; dont une scène au supermarché. Laura doit faire régulièrement face aux réflexions désagréables, à l’ignorance ou à l’indifférence des personnes qu’elle croise sur son éprouvant chemin.

Malgré tous les obstacles décrits dans le livre, Samuel Le Bihan a réussi à écrire un récit lumineux, un message d’espoir et a voulu rendre hommage à toutes ces mamans qui se battent chaque jour. Dans plusieurs interviews, l’acteur reconnaît qu’il a évidemment un statut privilégié mais qu’il a souhaité s’investir dans cette cause car au cours de multiples démarches, il a rencontré de nombreuses personnes qui se heurtaient aux difficultés administratives, médicales, … Il a voulu témoigner à travers le personnage de Laura.
L’écriture est extrêmement fluide, sensible, juste et même empreinte de poésie. Chaque paragraphe est pensé, réfléchi et apporte de nouveaux éléments très intéressants. Le livre alterne entre des moments d’émotion intense et d’autres plus drôles comme la vie.

 

Cet article est également disponible sur le site du Suricate Magazine.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s