Puisque tu m’aimes de Janine Boissard

janine

Née le 18 décembre 1932, Janine Boissard est une écrivaine française populaire et particulièrement prolifique. Elle a publié plus d’une quarantaine de livres dont une saga familiale, des œuvres romanesques, … et a également écrit des scénarios pour la télévision et le cinéma.

Dans Puisque tu m’aimes, nous nous retrouvons au cœur de la vie de Montsecret, petite bourgade de Basse-Normandie. Jeune pompier volontaire, Lou est une adolescente de 17 ans au caractère affirmé qui a perdu son insouciance suite au décès de son père renversé par un chauffard. Elle doit  supporter les fréquentes absences de sa mère dues à son métier d’infirmière mais également à un nouvel amour. Elle se rapproche alors de son oncle et parrain, Philippe, pompier héroïque et admiré de tous, dont elle partage la passion.

Depuis un an, des incendies se déclarent pendant des repas de noces. Jusqu’ici, aucune preuve n’a été trouvée indiquant un acte de malveillance. Cependant, après un troisième incendie, le doute n’est plus permis et la piste criminelle est privilégiée. Les habitants s’interrogent : Qui ? Pour quel motif ? Mû par quelle folie ? S’agit-il de quelqu’un du village ? Lou décide d’enquêter avec son ami, Stan, photographe, licencié en morphopsychologie et qui rêve secrètement de devenir profileur.

Dans ce livre, Janine Boissard a voulu, avant tout, rendre hommage au courage et au dévouement des hommes du feu. Elle décrit un métier extrêmement humain, tourné vers l’autre, passionnant mais aussi très exigeant tant au niveau physique que psychologique. Les pompiers sont constamment entourés d’éléments dangereux, d’imprévisibilités répétées mais également confrontés à des prises de décision très rapides mais riches de conséquences.

Cet hommage nécessaire est malheureusement entouré de multiples incohérences et d’une faible intrigue. En effet, les tâches confiées à Lou pendant son service sont trop lourdes pour une adolescente de 17 ans. Nous avons du mal à croire qu’un jeune pompier volontaire soit en première ligne sur des accidents de la route, prodigue des gestes de secourisme seul sans l’aide d’un professionnel.

L’auteure a donné trop d’ indices sur l’incendiaire et l’identité de celui-ci est devenue prévisible. Nous avons attendu un retournement de situation qui n’a pas eu lieu. De plus, les explications sur les raisons des incendies volontaires sont vagues. Contrairement au personnage principal, les autres protagonistes manquent cruellement de profondeur et sont complètement dénoués d’intérêt.

Puisque tu m’aimes est une lecture aisée, facile avec des chapitres qui n’excèdent pas 3 pages. Janine Boissard a su se mettre dans la peau de l’adolescente et cela se ressent dans son écriture claire, limpide et dynamique. L’histoire est assez simple avec quelques beaux passages malheureusement trop disparates et peu nombreux.

 

(L’article est également disponible sur le site du Suricate Magazine)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s