Le Code de la créativité de Marcus du Sautoy

Né en 1965 à Londres, Marcus du Sautoy est professeur de mathématiques à l’université d’Oxford. Il anime également une émission de radio sur la BBC 4 et collabore régulièrement au Times et au Guardian. 

Grand amateur de musique, il pratique le piano et le trombone. Cette passion est d’ailleurs à l’origine de son premier livre intitulé « La Symphonie des nombres premiers » (« The Music of the primes ») sorti en 2003. « Le Code de la créativité » est le cinquième livre de l’auteur publié aux éditions Héloïse d’Ormesson.

Formidable défi, l’intelligence artificielle nous montre quotidiennement que certaines tâches sont aussi bien, voire mieux, réalisées par des machines. Traversant une crise existentielle, l’auteur s’est demandé, face aux nouveaux développements de l’IA, si l’homme pourra encore exercer le métier de mathématicien dans les prochaines décennies. Néanmoins, les mathématiques ne se résument pas aux nombres et à la logique mais représentent également un terrain extrêmement créatif où la beauté et l’esthétique jouent un rôle prépondérant.

Cette réflexion marque le début d’un voyage unique et passionnant au cœur de l’IA sous un angle inédit : celui des arts et de la créativité. Les questions posées tout au long de l’ouvrage sont plus intéressantes les unes que les autres : Les machines peuvent-elles être créatives ? Que veut dire être créatif ? Dans quelle mesure notre réaction émotionnelle à une œuvre d’art est-elle un produit de notre cerveau qui réagit à la structure et au motif ? 

Au fil de cet essai, Marcus du Sautoy nous présente les codes et autres règles mathématiques qui sous-tendent les algorithmes et contrôlent la vie moderne. Pour ce professeur, il est, en effet, inconcevable de parler de l’apprentissage artificiel ou automatique sans en comprendre ses mécanismes (dans le cas contraire, le lecteur risquerait de se faire « chahuter par les machines » !). Cependant, même si ce livre est régi par les algorithmes, il est parfaitement accessible et loin d’être indigeste.

L’écrivain est brillant lorsqu’il lie ses explications scientifiques aux divertissements, à l’art et à la culture. Ainsi, le classement d’un volume important de données, élément clé de l’apprentissage automatique, est présenté à l’aide du système de notation des films sur Netflix. Cette démonstration permet notamment de mettre en lumière que le code informatique identifie des caractéristiques qui guident nos choix, dont nous avons l’intuition mais que nous ne parvenons pas à exprimer clairement. Le chapitre sur la peinture, avec la résurrection de Rembrandt, est étonnant. La peinture appliquée sur toile donne une topographie particulière jouant un rôle primordial dans l’effet obtenu et la composition du tableau. Réalisé sur écran, l’art est limité à la toile numérique en deux dimensions et la qualité de la texture d’un tableau est donc souvent omise. La reconnaissance visuelle est l’occasion pour l’universitaire de parler de Google et, plus précisément, de DeepDream et son idée géniale d’inverser le processus afin de découvrir comment ces algorithmes voient le monde.

Durant cette expédition, le lecteur apprend le son des mathématiques à l’aide de la musique et du premier codeur musical. Il est invité à écrire des chansons grâce notamment au Continuateur, le premier improvisateur de jazz sur ordinateur. Il est aussi candidat du jeu télévisé de culture générale « Jeopardy » ou l’auteur du prochain tome d’Harry Potter grâce à Botnik.

Avec cet essai dense, riche et fouillé, Marcus du Sautoy réussit à captiver tous les lecteurs, même les plus réfractaires aux mathématiques grâce à des exemples actuels savamment choisis et une grande maîtrise de son sujet. Cependant, l’écrivain n’apporte pas toutes les réponses aux diverses questions posées au fil de son ouvrage.

Pour aller plus loin : Marcus du Sautoy est le présentateur d’une série documentaire sur Netflix intitulée « The Code ». Celle-ci examine le code mathématique qui sous-tend les formes de vie sur Terre et dans l’univers.

(Cet article est également disponible sur le site du Suricate Magazine)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s